Sexologue

Pratique de la sexologie

Les sexologues du Québec travaillent dans différents domaines d’activités touchant à l’exercice de la sexualité humaine.  Ils peuvent exercer en cabinet privé (bureau de consultation), dans le réseau de la santé (hôpitaux, CLSC, CHSLD, …), dans des organismes communautaires (maison de jeunes, centre d’hébergement, travailleur de rue, …), dans le réseau de l’éducation (école, Cégep, université,…) ou autres endroits.

Les champs de pratique du sexologue

Le sexologue peut travailler à la prévention et à l’éducation sexuelle auprès de clientèles diversifiées.  Son apport de connaissance peut aider les jeunes et les moins jeunes à adopter des attitudes et des comportements plus positifs et plus sains dans l’exercice de leur sexualité.

Le sexologue peut s’intéresser à l’enseignement et diffuser son savoir à travers des cours de niveau primaire, secondaire, collégial ou universitaire.

Le sexologue peut exercer à titre de sexologue clinicien et faire de la sexothérapie individuelle, de couple, familiale ou de groupe.  Il doit alors détenir une maîtrise en sexologie (profil counselling) et un permis de psychothérapeute.

Le sexologue peut s’intéresser à la recherche dans différents domaines touchant la sexualité et la sexologie.  Malgré de grandes avancées au cours des dernières années, le champs d’étude vaste et étendu de la sexualité humaine, en est encore à ses balbutiements quand à la recherche scientifique.

Les études en sexologie

Le département de sexologie de l’université du Québec à Montréal (UQAM) offre un programme d’étude universitaire de premier, deuxième et troisième cycle en sexologie.  Pour porter le titre de «sexologue», le professionnel doit obligatoirement avoir terminé, au minimum, un baccalauréat en sexologie.

Si vous souhaitez discuter avec l’un de nos professionnels, n’hésitez pas à prendre rendez-vous!

Source: https://associationdessexologues.com/